Usage de l'hypochlorite de sodium (Eau de Javel) pour la désinfection des rues

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Usage de l'hypochlorite de sodium (Eau de Javel) pour la désinfection des rues

Que ce soit dans la presse ou par le biais de sollicitations de nos clients, le sujet de la désinfection des espaces publics est de plus en plus présent dans le contexte de la pandémie Covid-19.
Quaron n'est pas favorable à cette pratique et encore moins à l'usage de Javel pour cela.

Le 03 avril 2020

L'usage biocide de l'eau de Javel est bien couvert par le TP2 : Désinfectants et produits algicides non destinés à l'application directe sur des êtres humains ou des animaux.
Utilisés pour désinfecter les surfaces, les matériaux, les équipements et le mobilier qui ne sont pas utilisés en contact direct avec les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux.
Les lieux d'utilisation incluent notamment les piscines, les aquariums, les eaux de bassin et les autres eaux non potables, les systèmes de climatisation, ainsi que les murs et sols dans les lieux privés, publics et industriels et dans d'autres lieux d'activités professionnelles.

En ligne avec certains avis des ARS et de la DGS cet usage n'est pas préconisé par Quaron pour les raisons suivantes

Taux de dilution

Nous ne disposons d'aucun essai ou test d'efficacité permettant de définir un taux de dilution et son efficacité en général suivant la méthode d'application (arrosage, pulvérisation, haute pression, température, trempage, brossage, rinçage, etc.) sur la voie publique et encore moins d'éléments liés au Covid-19 et à la désinfection de rues.

Dangerosité

L'eau de Javel est un produit classé CORROSIF et TRES TOXIQUE POUR LES ORGANISMES AQUATIQUES

Risques

Son usage en désinfection des rues présente les risques suivants :

  • Environnement : même utilisé diluée l'usage d'eau de Javel en grande quantité va entrainer de fortes concentrations de chlore (toxique pour les organismes aquatiques) dans les réseaux de collecte et de traitement des eaux de voiries ou au milieu naturel en cas de rejets directs
  • Personne : l'eau de Javel peut provoquer des brulures de la peau et de graves lésions des yeux exposant directement à ce risque les personnels en charge de sa mise en œuvre mais aussi le public ou animaux qui pourraient entrer en contact avec des résidus mal rincés. L'exposition par inhalation (usage en pulvérisation) peut entrainer des risques de toux, difficultés respiratoires, des risques d'œdème pulmonaire, de saignements de nez ou bronchite chronique.
  • Equipements : l'eau de Javel est corrosive pour les métaux y compris les inox les plus courants. Son usage amènera une forte corrosion des ouvrages métalliques (mobiliers urbain, éclairage, signalisation, etc.) sur lesquels elle pourrait être appliquée.
  • Emanations toxiques : En cas de contact d'eau de Javel avec des effluents acides risque d'émanations toxiques pouvant mettre en danger des personnels travaillant dans des réseaux de collecte ou de traitement des eaux de voiries.

Disponibilité

La désinfection des rues et espaces publics à large échelle, pourrait mettre encore plus en tension la disponibilité de certaines substances biocides pour des usages plus indispensables en désinfection intérieure, désinfection de l’eau, etc.